Eddy MITCHELL

Version :
Score type :
Quantité :
Eddy MITCHELL
 
Harmonie
PDF
Amazon
Amazon
ITunes
ITunes
Eddy MITCHELL

Infos :

La dernière séance
Couleur menthe à l'eau
Pas de boogie woogie

Avec la chanson La Dernière Séance, Eddy Mitchell rend un hommage nostalgique au cinéma qui a bercé son enfance. Un intérêt transmis par son père cinéphile qui chaque jour après son travail se rend dans les salles obscures et emmène souvent son fils avec lui. Il est âgé de sept ans, lorsqu'il découvre à l'écran Le Grand passage, film de King Vidor qui acte sa passion naissante pour le cinéma américain et qui ne l'a jamais quitté depuis. L'hommage est double, l'artiste évoque aussi les salles de cinéma de quartier, dont il regrette la disparition.

A l’aube des années 80, Eddy Mitchell fête ses vingt ans de carrière. Il sort alors l’album Happy Birthday qui contient cette ballade nostalgique. Le fan de cinéma dépeint ici l’histoire d’une prostituée qui s’imagine vedette à Hollywood. Elle rêve d’un ailleurs à l’image d’un autre personnage féminin « mitchellien », « La Fille du motel », mais elle est rattrapée par son quotidien. Avec ce slow, le chanteur obtient un de ses plus grands succès.

Pour Pas de Boogie Woogie, Eddy Mitchell se coule dans la peau d'un prêtre, qui après que le souverain pontife a déclaré que « l'acte d'amour sans être marié est un péché », doit en faire l'annonce à ses fidèles. Ce qui lui pose un problème, c’est quant au comment ? C'est Dieu lui-même qui dans une apparition le résout :« Au petit matin, Dieu m'est apparu et il m'a donné la solution » Aussitôt, il se rend dans son église et déclare à l'assistance :« Mes bien chers frères, mes biens chères sœurs, reprenez avec moi, tous en chœurs : Ne faites pas de boogie woogie avant vos prières du soir… »

HAFABRA MusicNº 548 ISRC BE-O89-12-00548
CompositeurMITCHELL Eddy
ArrangeurFREDERIKSSON Pär
Style
Pour• Wind Band
Durée05:30
Niveau3
Code prix17

Escenas de los Aztecas
Louis Martinus
Louis Martinus
+32(0)4.381.23.28